panoramique-presentation

International

Projet Erasmus + / Terminales STI 2D STL / Murcia Sur les traces de Don Quijote

Groupe Erasmus Murcia
normal
De Madrid à Murcia, la route passe par la Mancha : comment imaginer meilleur itinéraire que celui-ci pour rejoindre l’Ecole Miguel de Cervantès qui nous accueille pour le projet Erasmus + ?
L’Iberia Express, au prix de quelques turbulences, nous a fait glisser sans encombre de Nantes à Madrid au-dessus des nuages après quelques vues sublimes sur Noirmoutier, Yeu, le golfe de Gascogne … et la poussière grise du plateau aux alentours de Madrid. A Madrid, il fait froid. Méchant vent d’ouest au sortir de l’aéroport. L’Espagne, rêve de chaleur … on repassera. A travers le désert de La Mancha, terres désertiques et rouges aux amples vallonnements propices à la méditation, le bus trace sa route sur les empreintes du chevalier à la triste figure : au loin clignotent les yeux rouges des moulins à vent modernes que nous nous garderons bien d’affronter en face. Bientôt le sud et ses lumières brillantes : Murcia nous attend. On y accoste à la nuit bien tombée. Pas plus chaud qu’à Madrid. Familles emmitouflées. Elèves vite au fond des voitures. Demain commence l’aventure. A l’Ecole Miguel de Cervantès, on se met vite à l’heure espagnole : accueil chaleureux dans le bureau du directeur ; présentation vidéo colorée de la ville et de la région de Murcia ; visite des différents secteurs de l’Ecole (les étudiants en formations professionnelles à la santé, à la construction et au génie civil, au secteur automobile et industriel côtoient les élèves des formations générales) ; rappel/découverte des identités et des goûts de chacun sous la forme d’un jeu en plein air … et c’est déjà l’heure de la photo de groupe, précédant la pause traditionnelle de fin de matinée : il faudra tenir jusqu’à 14 h 30 sans déjeuner ! Dans la salle de spectacle de l’Ecole se mettent en place les différentes présentations vidéo des groupes nationaux, sur le thème de l’échange : les migrations. Beaucoup de travail en amont, depuis la rencontre à Wildeshausen en mars : visites, entretiens, enquêtes – et mises en forme soignées, sous-titrées, dans la langue unique et parfois retorse de l’échange … l’anglais. Les petites séquences spontanées et dynamiques des Espagnols rivalisent avec le grand JT des Français, remarquablement mis en images : chacun a donné le meilleur de soi-même … sans rivaliser pour autant avec la grande richesse et la profonde humanité des entretiens qu’ont menés les Allemand.e.s avec des acteurs de l’accueil des grands flux migratoires outre-Rhin depuis 2015. Le responsable associatif, l’enseignante chargée de l’accompagnement des jeunes immigré.e.s et la responsable administrative au cœur de la grande vague d’accueil de 2015 livrent des trésors d’humanité, d’intelligence et de vérité. Un peu long à l’heure où se plaignent les estomacs ? Sans doute … mais une très belle leçon de fraternité et de courage. L’après-midi s’ouvre alors aux activités plus libres, touristiques, familiales, festives ou amicales : Murcia regorge de trésors à découvrir et de lieux de convivialité chaleureuse. Demain, cap sur la montagne et le passé musulman de la région : le grand bain, quoi !
Retour