panoramique-presentation

International

Projet Erasmus + / Terminales STI 2D STL / Murcia A la découverte d’un passé brillant

St François
normal
Au IXème siècle, Abd al-Rahman II fonde la ville de Mursiya : que reste-t-il de ce passé arabo-musulman dans la ville moderne de Murcia ? Répondre à cette question était l’enjeu des visites du jour …
Rien de tel qu’une application moderne pour plonger dans les racines de l’histoire médiévale de Murcia : par groupes de 4 mêlant Allemand.e.s, Espagnol.e.s et Français.e.s, voici nos explorateurs du passé en quête des migrations historiques – mobile en main dans un jeu de piste permettant la découverte des événements et des hommes qui ont marqué de leur empreinte architecturale la ville de Murcia. Le temps est ensoleillé, parfois même chaud dans les lieux abrités, la ville est douce et calme ce matin au milieu des arbustes fleuris : un air de printemps au beau milieu de novembre. De la Plaza Circular au Paseo de Malecón, les élèves du projet déambulent et réalisent leur parcours historique : une statue d’Alfonso X par-ci, la Plaza Santo Domingo par-là, la Cathédrale et sa façade baroque, le Teatro Romea, la Plaza de las Flores … A l’arrivée, pour ceux qui sont allés droit au but, une petite récompense est octroyée, sous les applaudissements du groupe. Dans les allées du Paseo Malecón, pas loin du Baobar, la statue d’un St François charmeur d’oiseaux veille : un petit clin d’œil au Lycée dont le souvenir s’estompe, il faut bien le dire, dans la tiédeur espagnole. Mais pendant ce jeu de découvertes, les professeurs ont débattu, aménagé, programmé et chaque équipe nationale se trouve réunie pour une petite heure : il s’agit, à la moitié du séjour, de prendre la température des relations entre les élèves, de sonder le ressenti dans les familles, de faire le bilan des deux premiers jours du projet, d’anticiper la suite du programme, d’inviter à faire le lien entre les découvertes historiques et les expériences du présent quant aux événements migratoires … autant de thèmes à évoquer avant de poursuivre la journée. Quelques rues plus loin, voici le musée de la ville : un condensé accessible et suffisamment documenté (maquettes et iconographie à l’appui) pour permettre de mieux comprendre encore les apports décisifs pour la ville de la présence de la civilisation arabo-musulmane à l’époque médiévale. Pour l’occasion, les élèves espagnols se muent en guides avertis et engagés, en expliquant à leurs partenaires allemands et français, par petits groupes de 4 à nouveau, ce que le musée met en valeur. Quand les élèves deviennent professeurs, l’attention et l’implication montent clairement d’un ton ! Le reste de l’après-midi et la soirée seront vécus en famille ou avec le groupe – fortement soudé désormais par ces expériences communes. Demain, la journée s’annonce longue et dense, vers les plaines agricoles menant à la mer : d’autres migrations y façonnent les destins …
Retour