panoramique-presentation

International

Les Premières en Nouvelle-Zélande

photo NZ2020 3
normal

Un échange enrichissant au pays du nuage blanc..

 

Du jeudi 6 février 2020 au mardi 25 février 2020, 19 élèves de première se sont rendus en Nouvelle-Zélande accompagnés de deux professeurs : M. Ducept (professeur d’anglais) et Mme. Arnaud (professeure de mathématiques). 

Après un long voyage (en passant par Nantes, Paris, Londres et Sydney), nous sommes tous arrivés à Auckland le samedi après-midi à 14h. C’est alors qu’un échange (trop) court mais intense débuta. Chaque personne a rejoint son/sa correspondant(e) et sa famille pour deux semaines et demi, et les activités faites le week-end et pendant le temps libre furent différentes pour tout le monde, ce qui nous a permis de vivre une expérience unique et propre à chacun. Cependant, de nombreuses activités organisées par Westlake Girls et Westlake Boys, ainsi que nos deux accompagnateurs, contribuèrent à des moments de groupe. Français et néo-zélandais ont rapidement tissé des liens, et ces derniers ont hâte de venir nous rendre visite en Avril!

 

Tout en participant à ces activités, nous avons pu observer les différentes classes de nos correspondant(e). Car il est important de rappeler que ce séjour n'était pas un voyage mais un échange scolaire et linguistique. Tout d’abord, il faut savoir que les garçons et les filles de Westlake sont séparés lors de leurs quatre années de lycée. D’autre part, entre autres observations, les élèves français furent agréablement surpris par la longueur des journées de cours. En effet, les cours débutent à 9h et se terminent à 15h15. L'établissement propose des activités en dehors des classes communes. Effectivement, des clubs sont organisés par les élèves comme par exemple le club de français, d’anglais, de sport, ainsi que des clubs pour l’environnement, l’Unicef et bien d’autres encore. Cela permet notamment une extrême diversité au sein de l’établissement et une richesse personnelle, sans oublier pour les dossiers des élèves. 

 

La Nouvelle-Zélande est notamment connue pou son sport national, le rugby, mais aussi par la forte influence de la culture Maori. C’est pourquoi nous avons assisté à plusieurs occasions à des activités consacrées à celle-ci. Tout d’abord, une cérémonie d’accueil fut organisée en notre honneur, lors de laquelle un groupe d'élèves investis dans la promotion de la culture maori ont animé cette cérémonie, le "powhiri". Nous avons en retour chanté en chœur notre hymne national afin de respecter la tradition. Deuxièmement, nous avons pu participer à un atelier consacré à la langue et à la culture maori, avec par exemple la découverte de l’alphabet et de certaines expressions comme "Kia Ora" (qui a un sens complexe, entre un bonjour et un souhait de félicité). Pour finir, les six garçons ont eu le choix de participer à une compétition de haka organisée chaque année à Westlake Boys. Cette dernière fut très impressionnante et émouvante.

 

Le quotidien des néo-zélandais présente de nombreuses différences avec celle des français. Premièrement, au lieu de trois repas conséquents, ces derniers mangent quand ils le souhaitent avec notamment de nombreux snacks durant la journée. Par ailleurs, les jeunes lycéens ne connaissent pas le principe de cantine car ils préparent eux-mêmes leur pique-nique, ou doivent acheter de quoi manger à un stand.  L'alimentation est un mélange de nombreuses et différentes cultures avec pour majorité la culture asiatique. Nous avons constaté une ouverte d’esprit très forte chez nos correspondant et leurs amis. 

 

Tout comme en France, les paysages de ce pays sont très diversifiés, mêlant montagnes et volcans, forêts exotiques et plages de sable blanc, époustouflants de beauté. Les paysages étant magnifiques et les écosystèmes fragiles, la protection de l’environnement reste un objectif essentiel dans la vie quotidienne des néo-zélandais. C’est d’ailleurs pourquoi leurs douanes sont particulièrement strictes concernant l'introduction de matières organiques de l'extérieur.

 

Quelques avis d'élèves :

Pour tout le monde, cet échange a renforcé l'importance de partir à l’étranger pour perfectionner leur niveau de langue étrangère. 

Amandine trouve que chaque échange contribue à notre sens de l’ouverture d’esprit et enrichit notre culture personnelle. 

Arthur a ressenti la puissance d’une énergie commune en participant à la compétition de haka. 

Lilou a lié une forte amitié avec sa correspondante et avec d’autres élèves de l’échange. Elle est repartie avec beaucoup de souvenirs et de beau temps dans la tête. 

 

Conclusion : 

Pour conclure, cet échange illustre le fait que "les voyages  (ou plutôt échanges linguistiques et pédagogiques!) forment la jeunesse."

 

Rédactrice en chef: André LALONNIER, assistante: Justine LOTINPhoto_NZ2020_1Photo_NZ2020_4photo_NZ2020_2

 
Retour